Les questions à Alexandre Moreau-Lespinard : Qui sont les clercs de notaire et quel est leur rôle ?

Récemment, j’ai eu la chance de rencontrer un jeune étudiant en droit, passionné par les métiers du notariat. Outre le fait qu’il est très agréable de rencontrer de jeunes gens intéressés par une profession considérée injustement comme « vieillissante », j’ai pu converser longuement avec lui, et celui-ci m’a d’ailleurs demandé : » Monsieur Alexandre Moreau-Lespinard, pourriez-vous revenir sur le rôle des clercs de notaire ? » Je me suis alors fait la réflexion qu’en effet, la profession de clerc de notaire était méconnue même de certains étudiants en droit. J’ai donc décidé d’écrire un court article revenant sur les qualités, le rôle et la formation des clercs de notaire.

Quel est le rôle du clerc de notaire ?

Les missions du clerc peuvent énormément varier selon l’étude dans laquelle celui-ci officie, mais si l’on devait la résumer en quelques mots, le clerc a pour mission d’assister le notaire dans son travail quotidien. À ses débuts, le clerc de notaire va souvent s’occuper de la réception des clients, mais au fur et à mesure de son gain d’expérience, celui-ci va progressivement se voir confier des missions de plus en plus intéressantes. À terme, il peut avoir un rôle de gestionnaire de l’étude notariale. La plupart du temps, la majeure partie de son travail est tout de même la préparation et la rédaction d’actes authentiques. En parallèle, il crée et gère des dossiers, collecte les pièces administratives et fait les recherches nécessaires. Disposant de connaissances solides des questions juridiques, le clerc de notaire a souvent un profil discret et rigoureux, tout en ayant le sens de la communication et en étant capable de gérer des responsabilités. Il doit également mener une veille permanente concernant ces questions pour être toujours à la page des dernières nouveautés.

Quelles sont les perspectives d’évolution ?

Si au début de la carrière, le clerc effectue des missions plus simples, il va être amené à jongler avec plus de responsabilités et de tâches au fil du temps et de son acquisition d’expérience. Celui-ci peut même devenir premier clerc, la plus haute responsabilité pour ce corps de métier : il devient alors le bras droit du notaire et l’assiste dans toutes ses tâches et sur ses dossiers les plus épineux. Son travail est alors très proche de son mentor. Il gère l’étude en collaboration avec le notaire. Pour les clercs les plus ambitieux, il est même possible de concourir au titre de notaire et à terme, de créer sa propre étude.

Le métier de clerc de notaire est donc un métier qui peut s’avérer très attrayant. Un salaire alléchant et évolutif, une possibilité d’évolution de carrière intéressante et un ensemble de taches variées sont autant d’arguments clefs qui font de clerc une profession injustement sous-estimée. Le petit mot de la fin ? Moi, Alexandre Moreau-Lespinard, Notaire de métier, je tiens à remercier les clercs pour le travail qu’ils officient dans nos études, sans lequel notre profession serait beaucoup plus ardue.

Laisser un commentaire